Myriam BADAWI

Doctorante

Master « Biologie, Ecologie, Evolution », Université de Poitiers, 2011

Thèse

Directeurs de thèse : Richard Cordaux, Pierre Grève

Base génétique moléculaire de la féminisation induite par la bactérie endosymbiotique Wolbachia

Résumé

Les relations symbiotiques jouent un rôle clef dans l’évolution des organismes. Ainsi, le génotype des symbiotes est capable de modifier le phénotype de son hôte, et vice-versa ; on parle alors de phénotype étendu. Celui des symbioses à Wolbachia est de ce point de vue particulièrement spectaculaire. En effet, cette bactérie endosymbiotique est un parasite de la reproduction capable chez ses hôtes crustacés isopodes terrestres d’induire la féminisation des mâles génétiques en femelles fonctionnelles ou l’incompatibilité cytoplasmique. Bien que décrits depuis des décennies, aucune base génétique moléculaire de ces effets n’est actuellement connue. L’objectif de ma thèse est d’identifier et de caractériser des gènes candidats à la féminisation. Ainsi, j’utilise des méthodes de séquençage de génome haut-débit (454), d’expression des gènes (RT-PCR, RT-PCRq, RT-PCR in situ), d’immunolocalisation et d’analyses bioinformatiques (génomique comparative, évolution moléculaire). Ce travail s’inscrit plus globalement dans le projet ERC EndoSexDet dont l’objectif est d’identifier les facteurs génétiques impliqués dans le déterminisme du sexe dans le modèle A. vulgare/Wolbachia, contribuant ainsi à évaluer l’impact évolutif des endosymbiotes sur le déterminisme du sexe de leurs hôtes.

Enseignement

64h de TP, niveau L1 et M1 en tant que DCACE (Doctorant Contractuel à Charge d’Enseignement)

Coordonnées

Tél : +33 (0)5 49 36 62 46

Fax : +33 (0)5 49 45 40 15

Email : myriam.badawi@univ-poitiers.fr

Recherche

Menu principal

Haut de page