Sebastien LECLERCQ

Post doc

Doctorat, Université Montpellier II (France), 2007

Thème de recherche

Mes intérêts scientifiques portent principalement sur l’évolution moléculaire, et plus particulièrement sur l’évolution génomique. Mon objectif de recherche principal est de comprendre les mécanismes évolutifs agissant sur la structuration des génomes.

Mon projet post-doctoral actuel entre dans le cadre plus général de la détermination du sexe chez le crustacé isopode terrestre Armadillidium vulgare . Chez cette espèce, au moins 4 facteurs ont été décrits comme impliqués dans le déterminisme sexuel :

  • les chromosomes sexuels (ZZ pour les mâles, ZW pour les femelles)
  • la bactérie endosymbiote Wolbachia, induisant la féminisation des mâles génétiques
  • le facteur f, ou petit f, un élément génétique présent dans le génome nucléaire et provoquant la féminisation des mâles génétiques au même titre que Wolbachia
  • un gène masculinisant M, non porté par les chromosomes sexuels, et provoquant la masculinisation de l’individu porteur

Le but de mon projet est de caractériser le facteur f, qui semble être un fragment d’ADN de Wolbachia qui aurait été transféré dans le génome de l’hôte A. vulgare. Cette caractérisation repose sur le séquençage haut débit d’un individu porteur du facteur f pour en extraire les séquences issues de Wolbachia. Ces séquences seront ensuite assemblées afin de reconstruire le ou les fragments transférés. Dans un second temps, les gènes détectés dans ce/ces fragments seront analysés bio-informatiquement et expérimentalement afin d’obtenir des gènes candidats potentiellement impliqués dans la féminisation.

Je m’intéresse parallèlement aux mécanismes généraux de mutation dans les génomes, et à leurs implications évolutives. J’ai notamment travaillé sur l’apparition des séquences microsatellites (courtes répétitions en tandem) dans le génome humain, sur la dynamique des éléments transposables (introns groupe II et séquences d’insertion) chez les bactéries, ainsi que sur l’impact de la recombinaison homologue sur la diversité des génomes bactériens.

Publications représentatives

1. Leclercq S, Cordaux R (2012) Selection-Driven Extinction Dynamics for Group II Introns in Enterobacteriales. PLoS One 7:e52268.

2. Leclercq S, Gilbert C, Cordaux R (2012) Cargo capacity of phages and plasmids and other factors influencing horizontal transfers of prokaryote transposable elements. Mobile Genetic Element 2:1-4.

3. Cerveau N, Leclercq S, Leroy E, Bouchon D, Cordaux R (2011) Short- and long-term evolutionary dynamics of bacterial insertion sequences: insights from Wolbachia endosymbionts. Genome Biology and Evolution 3:1175-86.

4. Leclercq S and Cordaux R (2011) Do phages efficiently shuttle transposable elements among prokaryotes? Evolution 65:3327-31

5. Cerveau N, Leclercq S, Bouchon D, Cordaux R (2011) Evolutionary dynamics and genomic impact of prokaryote transposable elements, in Evolutionary Biology – Concepts, Biodiversity, Macroevolution and Genome Evolution, ed. Springer. pp 291-312.

6. Leclercq S, Giraud I, Cordaux R (2011) Remarkable Abundance and Evolution of Mobile group II Introns in Wolbachia Bacterial Endosymbionts. Molecular Biology and Evolution 28(1):685-697.

7. Leclercq S, Rivals E, Jarne P (2010) DNA Slippage Occurs at Microsatellite Loci without Minimal Threshold Length in Humans: A Comparative Genomic Approach. Genome Biology and Evolution 2:325-335.

8. Leclercq S, Rivals E, Jarne P (2007) Detecting microsatellites within genomes : significant variation among algorithms. BMC Bioinformatics 8 : 125.

 

 

 

Recherche

Menu principal

Haut de page