Des bactéries assurent l’immunité contre les virus géants.