• Doctorant - PhD Student

Ecole Doctorale:

Théodore Monod

Sujet de thèse:

Rôle du stress oxydant dans le processus d’infection d’amibes libres par Legionella pneumophila.

 Financement du contrat doctoral:

UP/Région

 

Responsables de thèse:

Ascel SAMBA LOUAKA, Romain VILLEGER

Résumé:

Legionella pneumophila est une bactérie intracellulaire facultative qui prolifère dans des sources d’eau chaude naturelles et anthropiques. Elle est à l’origine de la légionellose, une infection respiratoire, à déclaration obligatoire, qui touche environ 1500 personnes par an en France et en tue une centaine. C’est en respirant des gouttelettes d’eau contaminées (via une douche ou un système de climatisation par exemple), que l’être humain s’infecte. Dans l’eau, L. pneumophila se développe principalement à l’intérieur de protozoaires tels que les amibes alors que celles-ci sont censées les digérer par phagocytose. De nombreux agents pathogènes intracellulaires comme L. pneumophila ont développé des stratégies leur permettant de résister à cette phagocytose, d’exploiter les apports nutritionnels de l’hôte et d’intercepter ses métabolites. Des résultats obtenus au laboratoire ont montré que l’infection de l’amibe Acanthamoeba castellanii par L. pneumophila entraînait une modification de l’expression de protéines impliquées dans les voies métaboliques de l’hôte. Ils suggèrent notamment l’implication de systèmes de défenses liés au stress oxydant, qui sont des mécanismes peu décrits chez les amibes. L’objectif de ce projet est de poursuivre nos investigations sur les conséquences de l’infection bactérienne sur la physiologie de l’amibe et de comprendre comment la bactérie détourne les fonctions métaboliques, notamment celles liées au stress oxydant de l’hôte. La mise en évidence de nouvelles fonctions cellulaires importantes pour l’infection bactérienne ouvrirait la voie à l’élaboration de biocides capables d’éliminer les amibes et/ou les légionelles dans l’eau.

Mots-clés (5) :

Legionella pneumophila, amibes, métabolome, protéome, stress oxydant.