• Doctorante / PHD

Master Ecologie et Biologie des Populations, Biologie Ecologie Evolution, Université de Poitiers 2017

Thèse

Rôle de l’environnement dans l’évolution de la sénescence chez le cloporte commun (Armadillidium vulgare)
Role of environment in the evolution of senescence in the common woodlouse (Armadillidium vulgare)

Directeurs de thèse :

Jean-Michel Gaillard (Laboratoire de Biométrie et Biologie évolutive, équipe Biodémographie Evolutive, UCB Lyon 1)

Sophie Beltran-Bech (Laboratoire Ecologie et Biologie des Interactions, équipe Ecologie Evolution Symbiose, Poitiers)

Résumé/Abstract

Avec l’âge, les capacités physiologiques et reproductrices des organismes diminuent alors que leur probabilité de mourir augmente : ce processus biologique correspond à la sénescence. La sénescence est un processus quasi ubiquiste dans la nature mais les patrons de sénescence montrent une grande variabilité (ex : entre les traits étudiés, les individus ou les populations). Par ailleurs, les causes environnementales sous-tendant cette diversité sont encore peu connues.

Plusieurs études récentes ont démontré la pertinence de l’approche expérimentale et l’utilité des invertébrés pour étudier la sénescence. Parmi ces invertébrés, Armadillidium vulgare est un modèle de choix. En effet, ce crustacé terrestre a une espérance de vie de trois ans et présente un biais important d’investissement dans la reproduction entre les sexes. De plus, il a dû, au cours de son adaptation à la vie terrestre, adopter des modifications physiologiques et morphologiques faisant de lui un organisme très sensible aux variations des conditions environnementales. L’ensemble de ces éléments semblent présager l’existence de compromis dans l’allocation aux ressources ainsi qu’un rôle majeur des stress environnementaux sur les patrons de sénescence.

Par l’étude de l’influence de certains stress sur les facteurs démographiques et des compromis entre allocation à la reproduction et survie, ma thèse co-encadrée par Lyon et Poitiers a pour but d’apporter un éclairage nouveau sur les causes évolutives de l’existence de différents patrons de sénescence dans le monde vivant.

With age, physiological and reproductive capacities of organisms decrease while their probability of dying increases: this biological process corresponds to senescence. Senescence is a quasi-ubiquitous process in nature, but senescence patterns show great variability (eg between traits studied, individuals or populations). In addition, the environmental causes underlying this diversity are still poorly understood.

Several recent studies have demonstrated the relevance of the experimental approach and the usefulness of invertebrates to study senescence. Among these invertebrates, Armadillidium vulgare is a model of choice. Indeed, this terrestrial crustacean has a life expectancy of three years and presents a significant investment bias in the reproduction between the sexes. Moreover, during his adaptation to terrestrial life, he had to adopt physiological and morphological modifications, making it an organism very sensitive to variations in environmental conditions. All these elements seem to foreshadow the existence of compromises in resource allocation and a major role of environmental stresses on senescence patterns.

By studying the influence of environmental stresses on demographic factors and the trade-offs between reproduction allocation and survival, my thesis co-supervised by Lyon and Poitiers aims to shed new light on the evolutionary causes of the existence of different patterns of senescence in the living world.

Communication Orale

Depeux C., Lemaître J.F., Moreau J., Gaillard J.M., Samba-Louaka A., Beltran-Bech S. The woodlouse: a new model to understand the role of environment on senescence pattern variations. Evolutionary demography society 5th annual meeting, Lyon, France. January 2018

Bech N., Depeux C., Durand S., Prigot C., Debenest C., Beltran-Bech S. Atlas géo-génétique de la sélection sexuelle chez les isopodes terrestres. (Présenté au Petit Pois Déridé, Août 2016)

Publication représentative

Bech N., Depeux C, Durand S., Debenest C., Lafitte A., Beltran-Bech S. (2017) When GIS zooms in: spatio-genetic maps of multipaternity in Armadillidium vulgare. Genetica 145:503-512. doi 10.1007/s10709-017-9992-8.