• Doctorante - PhD Student

Ecole Doctorale: Théodore Monod

Sujet de thèse:

Rôle des amibes dans la persistance et la transmission des mycobactéries responsables de la tuberculose et paratuberculose bovine

 

Financement du contrat doctoral:  Cifre

 

Responsables de thèse:

Yann Héchard, Jean-Louis Moyen, Franck Biet

Résumé:

La tuberculose et la paratuberculose bovine sont deux maladies de haute importance dans le domaine de la santé animale provoquées par des mycobactéries, Mycobacterium bovis (Mbo) et Mycobacterium avium ssp. paratuberculosis, (Map) respectivement. Le contrôle de ces infections nécessite de mieux comprendre la dynamique de transmission de ces pathogènes. Leur persistance et le rôle potentiel de l’environnement comme réservoir de ces bactéries pourrait favoriser la transmission de ces maladies.

Dans l’environnement (eau et sol), il est possible de trouver des amibes pour lesquelles des interactions avec différentes espèces de mycobactéries ont été démontrées, principalement in vitro. En fonction des espèces, les mycobactéries peuvent être digérées par l’amibe, ou bien survivre et voir même se développer au sein des amibes. La croissance intra-amibes peut même augmenter la virulence des bactéries. Une étude préliminaire menée par notre équipe a permis d’isoler une amibe en interaction avec Map. Notre hypothèse est donc que les amibes pourraient jouer un rôle de réservoir environnemental pour les mycobactéries responsables de la tuberculose et la paratuberculose bovine.

Les travaux réalisés au cours de cette thèse ont pour objectifs d’étudier la prévalence de Map et Mbo dans l’environnement du bétail de fermes positives pour ces maladies, de rechercher leur possible interaction avec les amibes et d’analyser au niveau cellulaire et moléculaire les mécanismes d’interactions.

 

Tuberculosis and bovine paratuberculosis are two diseases of high animal health importance caused by mycobacteria, Mycobacterium bovis (Mbo) and Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis, (Map) respectively. Control of these infections requires a better understanding of the transmission dynamics of these pathogens. Their persistence and the potential role of the environment as a reservoir for these bacteria could favour the transmission of these diseases.

In the environment (water and soil), it is possible to find amoebae for which interactions with different species of mycobacteria have been demonstrated, mainly in vitro. Depending on the species, the mycobacteria can be digested by the amoeba, or survive and even grow within the amoeba. Intra-amoeba growth can even increase the virulence of the bacteria. A preliminary study by our team has isolated an amoeba interacting with Map. Our hypothesis is therefore that amoebae could play a role as an environmental reservoir for the mycobacteria responsible for tuberculosis and bovine paratuberculosis.

The objectives of the work carried out during this thesis are to study the prevalence of Map and Mbo in the environment of cattle from farms positive for these diseases, to investigate their possible interaction with amoebae and to analyse the interaction mechanisms at the cellular and molecular level.

 

Mots-clés (5) Mycobacterium bovis, Mycobacterium avium ssp. paratuberculosis, Amibes, Environnement, Interaction 

Keywords (5) Mycobacterium bovis, Mycobacterium avium subsp. paratuberculosis, Amoebae, Environment, Interaction